2019

Capture d’écran 2019-06-07 à 02.15.31

4 Juin 2019

4. How do you stay inspired? 
Allowing myself to take breaks. Taking care of myself and my relatives … doing nothing sometimes … I believe the time of rest is more productive than the time of production itself.

(…) La liberté d’expression n’est elle pas la liberté d’utiliser et de modifier nos chefs d’œuvres à notre guise? Le droit d’auteur ne serait il pas une barrière à la liberté d’expression, sachant que toutes œuvre est issue, inspiré ou au moins influencé par l’histoire de l’Art?

S’en dégage une esthétique onirique mystérieuse, mi bordélique, mi épurée, dans laquelle on peut farfouiller, explorer, rechercher ou simplement admirer son abstraction.

Capture d’écran 2019-06-07 à 02.16.07
Capture d’écran 2019-06-07 à 02.30.37

4 Juin 2019

(...) Bebar's project is his "interpretation of the modern women, capturing femininity without nudity." What is truly beautiful about it is Bebar's decision to focus on the "beauty found in the window of the soul and sacralized the eye." 

(…) La liberté d’expression n’est elle pas la liberté d’utiliser et de modifier nos chefs d’œuvres à notre guise? Le droit d’auteur ne serait il pas une barrière à la liberté d’expression, sachant que toutes œuvre est issue, inspiré ou au moins influencé par l’histoire de l’Art?

S’en dégage une esthétique onirique mystérieuse, mi bordélique, mi épurée, dans laquelle on peut farfouiller, explorer, rechercher ou simplement admirer son abstraction.

BEBAR
POSCA BEBAR

14 Mars 2019

Le premier avec qui j’ai collaboré c’est Bebar, on a fait un cadavre exquis en s’échangeant des scans et des croquis. (…) C’est un procédé super intéressant

(…) La liberté d’expression n’est elle pas la liberté d’utiliser et de modifier nos chefs d’œuvres à notre guise? Le droit d’auteur ne serait il pas une barrière à la liberté d’expression, sachant que toutes œuvre est issue, inspiré ou au moins influencé par l’histoire de l’Art?

S’en dégage une esthétique onirique mystérieuse, mi bordélique, mi épurée, dans laquelle on peut farfouiller, explorer, rechercher ou simplement admirer son abstraction.

Screenshot 2019-03-14 at 16.51.11
Capture d’écran 2019-03-14 à 18.32.22

03 Janvier 2019

Bebar, le Vitriot qui monte avec son style dégoulinant et coloré

rtl

25 Janvier 2019

Le street-art, longtemps subversif et décrié, est de plus en plus plébiscité. Il s'invite désormais dans les musées, les galeries et même les salles de ventes aux enchères.

logo-1

(…)
Dessinés sur support mural à l’aide de sa bombe aérosol ou couchés sur papier, les personnages de Bebar sont utilisés comme des personnifications d’un certain dégoût face aux grandes évolutions de notre société et ses grands défis.

(…) La liberté d’expression n’est elle pas la liberté d’utiliser et de modifier nos chefs d’œuvres à notre guise? Le droit d’auteur ne serait il pas une barrière à la liberté d’expression, sachant que toutes œuvre est issue, inspiré ou au moins influencé par l’histoire de l’Art?

S’en dégage une esthétique onirique mystérieuse, mi bordélique, mi épurée, dans laquelle on peut farfouiller, explorer, rechercher ou simplement admirer son abstraction.

FRED-ATAX-BEBAR-Philippines-Mur-wadap
Screenshot 2019-03-14 at 16.25.02

Esta dualidad se puede sentir en su trabajo y en el universo que pinta, que llama Bebarbarie.

Bebar continúa su investigación ar tística junto con grandes artistas como Kongo y Colorz durante su re- sidencia en el taller de Narvaland 

2018

KILLME
png-transparent-rectangle

David — Noise la Ville

23 Février 2018

Une expression de ta ville que tu aimes bien ?
Nous avons un vocabulaire réputé issu des rappeurs vitriots comme RimK, Rohff, etc. Genre gros, fou furieux, foolek, katkatdeux (faire un truc en rapidement), dinguerie, ksos

Sinon on dit souvent :
– Zarziz : ville de Tunisie signifiant la contrefaçon.
Ex :« il a acheté une bécane de Zarziz ».
– « Tranquille dans ta tête » : quand rien ne va plus.

d05c8160-bef8-4e14-88a8-d97851158541

SEBTWIX — Urban Art Paris

15 Février 2018

(…) Bebar a ici souhaité rendre hommage à l’univers théatral du lieu avec la réalisation de 6 diablotins aux expressions variées.
Ces derniers sont dissimulés dans les lignes coulantes de l’artiste et invitent le spectateur à analyser son travail pour découvrir au fur et à mesure les différents visages et leurs expressions. 

header

Malo Duquenne — ENLARGE YOUR PARIS

24 Janvier 2018

Cinquante-neuf secondes. On pense le faire en une heure, et ça dure l’après-midi. Il y a toujours un drôle d’objet à regarder, des points de vue à échanger, de la musique à écouter, quelques coups de fil des amis, et le collectionneur qui veut savoir si de nouvelles choses sont disponibles :
« – Il à 50 ans ?
…– Oui, même plus je crois ! »

2017

d05c8160-bef8-4e14-88a8-d97851158541

 SEBTWIX — Urban Art Paris

14 Août 2017

(…) Enfin pour finir et conclure ce périple dans la vallée de la Sarce, il faut se rendre du côté de Balnot-sur-Laignes pour y rejoindre Bebar. Le jeune artiste de Vitry-sur-Seine, fraîchement diplômé des Arts Décoratifs de Paris, a réalisé deux toiles de 1m sur 1m. La première au sein du domaine familiale de Philippe Fontaine et la seconde au domaine Gremillet.

bebebebe-591×600
bebar-03
Screenshot 2019-03-14 at 15.13.44

Solenn Cordroc’h — Open Minded

27 février 2017

Une ambiance chaleureuse qui transparait dans ses oeuvres pop colorées et spontanées, mais gare au vizir cartoonesque grimaçant. Nous n’en dirons pas plus (…)

Screenshot 2019-03-14 at 14.14.25

Pauline Paillard — BALIBART

27 février 2017

“En 6ème ma grande sœur m’offre à mon anniversaire mes premières bombes de peintures et mes premiers Posterman venant de d’All City.“

Cgraffdocteur
Screenshot 2019-03-14 at 14.12.06

Florent Bascoul — Vitry-Sur-Seine

 17 Février 2017

“On a étudié les formes et les couleurs des virus à partir d’agrandissements des MST, explique Bébar.

Screenshot 2019-03-14 at 14.07.58

Malo Duquenne — ENLARGE YOUR PARIS

31 janvier 2017

“En 6ème ma grande sœur m’offre à mon anniversaire mes premières bombes de peintures et mes premiers Posterman venant de d’All City.“

DSC_0686-800×536

2016

Cgraffdocteur
logo

Éloïse Fagard — Vitry-Sur-Seine

23 Mai 2016

“On a étudié les formes et les couleurs des virus à partir d’agrandissements des MST, explique Bébar.

Screenshot 2019-03-14 at 13.58.22

Malo Duquenne — ENLARGE YOUR PARIS

21 Mai 2016

Le street art est chez lui sur les murs du Grand Paris. Il est la vedette de plusieurs événements dont certains sont au programme ce week-end

fb3a03c3c70f040a6dcee1339e2c396c

2015

29764_1ff1
new-logo-artist-up-350

Jade Le Moigne — ARTIST UP

04 Juin 2015

(…) Peu importe ce que suscite mon travail, que la réaction soit bonne ou mauvaise. C’est le propre de l’art : faire réagir.

Screenshot 2019-03-14 at 13.43.42

04 Juin 2015

He managed to make his art a mix between learning in the street “purely Street “ and studies in prestigious art school necessarily more “academic” (…)

(…) La liberté d’expression n’est elle pas la liberté d’utiliser et de modifier nos chefs d’œuvres à notre guise? Le droit d’auteur ne serait il pas une barrière à la liberté d’expression, sachant que toutes œuvre est issue, inspiré ou au moins influencé par l’histoire de l’Art?

S’en dégage une esthétique onirique mystérieuse, mi bordélique, mi épurée, dans laquelle on peut farfouiller, explorer, rechercher ou simplement admirer son abstraction.

3393316a93b437b2995a73154741c08b
d1c11c53-06db-48bb-a7fd-0ec34d18075d

Frederic Pavageau

21 Mai 2015

(…) S’en dégage une esthétique onirique mystérieuse, mi bordélique, mi épurée, dans laquelle on peut farfouiller, explorer, rechercher ou simplement admirer son abstraction.

(…) La liberté d’expression n’est elle pas la liberté d’utiliser et de modifier nos chefs d’œuvres à notre guise? Le droit d’auteur ne serait il pas une barrière à la liberté d’expression, sachant que toutes œuvre est issue, inspiré ou au moins influencé par l’histoire de l’Art?

S’en dégage une esthétique onirique mystérieuse, mi bordélique, mi épurée, dans laquelle on peut farfouiller, explorer, rechercher ou simplement admirer son abstraction.

IMG_7946
bebar-450×600
d05c8160-bef8-4e14-88a8-d97851158541

Marie Ange Baudin — Urban Art Paris

3 Octobre 2015

(…) Cette énergie vient également de la sensation que procure l’utilisation de la bombe aérosol. Bebar compare ces gestes à une « chorégraphie de danse ».

« Plus on s’entraîne, plus les gestes deviennent fluides. Ta bombe devient la continuité de ton corps. Tu dois être agile comme un danseur et savoir te faire confiance : tu peux avoir un bon geste mais si tu ne tiens pas sur tes jambes en montant sur le mobilier urbain pour atteindre le haut du mur, tu tombes, c’est raté. »

streetnyc

Tara Murray

1 Octobre 2015

This is the seventh in a series of occasional posts featuring the range of curious characters that have made their way onto NYC open spaces…

(…) La liberté d’expression n’est elle pas la liberté d’utiliser et de modifier nos chefs d’œuvres à notre guise? Le droit d’auteur ne serait il pas une barrière à la liberté d’expression, sachant que toutes œuvre est issue, inspiré ou au moins influencé par l’histoire de l’Art?

S’en dégage une esthétique onirique mystérieuse, mi bordélique, mi épurée, dans laquelle on peut farfouiller, explorer, rechercher ou simplement admirer son abstraction.

be-bar-paris-artist-2
image
Screenshot 2019-03-14 at 13.51.04

Clotilde Gaillard — Timeout

29 Février 2016

Bebar et Lalasaïdko, en couple à la vie comme à la "street", mêlant leurs deux univers ©